Écriture

Trop de contenu? Trop de mots? 4 façons de resserrer votre texte!

Emportée par la motivation et l’excitation, votre inspiration vous guide. Vous écrivez, écrivez, écrivez. Finalement, vous écrivez tellement que vous devez vous arrêter. Woh ! vous êtes-vous laissés emporter ? Avez-vous trop de mots ? Oui oui, un projet personnel de fiction comme un roman peut aussi avoir trop de mots. Si vous suivez mon cours gratuit, une des journées est consacrée aux limites. Pourquoi est-ce important de se fixer des limites avant de même de commencer votre projet ? Les limites vous permettent de garder le cap sur vos objectifs. Vous ne pouvez pas écrire un guide de 200 pages pour une conférence de 1 heure. Parfois, malheureusement, il est trop tard. On trouve, par exemple, que l’action de notre roman s’étire. Dans ce billet, je vous propose 4 solutions pour réduire votre nombre de mots… sans nécessairement tout jeter à la poubelle !

Couper

Cette première solution semble évidente. Il faut couper «dans l’gras» comme on dit. Est-ce si facile de couper ? Je n’en suis pas si sûre. Si vous optez pour couper du texte, commencez par garder votre objectif en tête. Pour quoi, pour qui, quoi, pourquoi ? Le texte actuel répond-il à cet objectif ou vous vous éparpillez ? Dans le cadre d’un texte de fiction, prenez du recul et évaluez si certains passages nuisent au rythme de votre récit. Ce peut être une description un peu trop longue, ou des mots qui énoncent une évidence. Si Andrea et Patrick sont amis depuis le début, pensez-vous qu’il est nécessaire de répéter «son ami Patrick» dans le texte ? Le lecteur aura sûrement compris le lien qui les unit. Dans le cadre d’un projet plus pratique, concentrez-vous sur votre objectif. Quel est le message que vous voulez transmettre ? Avez-vous ajouté du «flafla» ? Allez hop ! On coupe !

Reformuler

Quand un texte s’étire, il peut y avoir plusieurs raisons : répétitions, description trop longue, contenu pertinent, mais pas en lien avec votre objectif. Si c’est le cas, il y a deux options : 1) votre plan n’était pas assez clair dès le départ ; 2) votre idée n’est pas claire. Parfois, on se lance dans la rédaction avant d’avoir bien défini notre contenu. Certains lecteurs comprendront que votre idée est confuse. Ils pourraient alors arrêter leur lecture. Prenez le temps de bien organiser vos idées. Si vous avez un doute sur votre maîtrise du sujet, prenez le temps de faire de la recherche et de reformuler votre contenu de façon plus concise. N’oubliez pas de reformuler les phrases trop longues. (En plus, en utilisant des phrases courtes, vous réduisez vos chances de faire des fautes d’accord.)

Réorganiser

Cette solution n’est pas toujours possible. Cela dépend de votre plan de départ. Je vous explique. Disons que vous avez établi un plan solide. Pour votre conférence, vous souhaitez passer 20 minutes sur la première partie et 40 minutes sur la deuxième. Vous vous rendez compte que le contenu planifié pour la première partie est totalement pertinent. (Ça nous arrive tous d’avoir plus de choses à dire qu’on ne le pensait.) Votre guide de conférence grandit à vue d’œil. Vous ne pouvez donc pas couper, mais vous n’arrivez pas à reformuler non plus. Quoi faire ? Réorganiser. Évaluez si la deuxième partie ne pourrait pas être réorganisée. Peut-être pourrez-vous rééquilibrer le contenu entre les deux parties.

Offrir des bonus

Diviser votre manuscrit en plusieurs tomes, offrir du contenu supplémentaire disponible sur le web, créer un deuxième projet (par exemple, conférence, livre, webinair, etc.), etc. Ce sont toutes des façons de garder votre contenu tout en réduisant vos mots. Imaginez que vous écrivez une série de trois livres plutôt qu’un seul. Ne perdez pas de vue votre objectif. Cette stratégie doit servir votre objectif. Elle doit pouvoir aider votre projet et les personnes qui le liront. Ça ne peut pas être fait sur un coup de tête. Il faut penser votre projet de cette façon.

 

Avoir trop de contenu, trop de mots, c’est un problème. Ce peut être un beau problème. Il faut seulement prendre le temps d’y penser. Avant de choisir la méthode que vous utiliserez, pesez les pour et les contres. Au risque d’être répétitive, n’oubliez pas votre objectif. Si vous avez un projet pratique, n’oubliez pas comment vous voulez aider vos clients. Si vous avez un projet de fiction, n’oubliez pas le cœur de votre histoire. Quels sont les éléments sur lesquels vous souhaitez appuyer pour vendre votre histoire ? Organisez votre contenu afin qu’il demeure pertinent et non redondant. Il est au service de votre message et donc, à votre service.

You Might Also Like

Previous Story
Next Story

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.