Browsing Tag

Blogueur

Écriture, rédaction

Comment un éditeur peut vous aider pour votre blogue ?

Sur les différents groupes Facebook, il arrive régulièrement que certaines personnes demandent l’aide d’un éditeur pour leur blogue. Qu’entend-on par «édition de blogue» ? Après discussion, j’ai souvent eu l’impression que ces personnes recherchent plutôt un réviseur. Mais, encore ? Dans cet article, je vous propose une réflexion sur ce qu’un éditeur peut faire pour votre blogue. Nous y discuterons de son rôle général, puis de son rôle pour votre blogue.

Un éditeur, qu’est-ce que ça mange en hiver ?

L’éditeur est tellement plus qu’un réviseur. En fait, il n’est même pas nécessairement réviseur. Bien qu’il se débrouille bien avec les mots, ce n’est pas sa spécialité. Voici les principales responsabilités d’un éditeur.

Le travail sur le manuscrit

L’éditeur travaille main dans la main avec l’auteur afin de peaufiner son texte. Ils travaillent ensemble la structure, les péripéties, etc. Bien entendu, le travail sur le manuscrit peut inclure la révision linguistique de celui-ci. Par contre, la révision est habituellement remise à un réviseur.

La construction d’un catalogue éditorial

L’éditeur a la responsabilité de bâtir un catalogue éditorial cohérent avec sa ligne éditoriale. La ligne éditoriale consiste en l’orientation de la maison d’édition, par exemple la publication de roman québécois érotique. La précision de la ligne éditoriale peut varier d’une maison d’édition à l’autre. (C’est pourquoi on dit souvent de vérifier la politique éditoriale d’une maison d’édition avant d’envoyer son manuscrit, question de ne pas faire un envoi inutile.)

Après tout, une maison d’édition est une entreprise. Elle doit être cohérente pour « entrer dans son argent ».

Le travail de promotion

L’éditeur a la responsabilité d’assurer la promotion des livres de son catalogue. Il crée des argumentaires pour les représentants, organise des lancements à l’occasion, organise la présence aux salons du livre, envoie des communiqués de presse aux différents médias, etc.

Comme je le disais, il s’agit de quelques responsabilités de l’éditeur. Voyons comment celles-ci peuvent s’appliquer à votre blogue.

Un éditeur pour votre blogue

Bloguer demande beaucoup de travail : la rédaction, la promotion et les différentes tâches entourant la mise en ligne. Bien souvent, les blogues sont des projets personnels qui ne rapportent pas vraiment d’argent. Alors, selon les objectifs du blogueur, il peut être stressant d’investir dans de l’aide. Par contre, cette aide peut être précieuse pour faire passer votre blogue à un autre niveau. Voici comment les rôles de l’éditeur pourraient s’appliquer à votre blogue.

Le travail sur le manuscrit : billet de blogue

L’éditeur peut travailler avec vous vos billets de blogue. Il vous permettra d’aligner et de structurer votre message. Il vous aidera à peaufiner votre contenu. Il pourra souligner les passages plus faibles, les phrases qui sont vides de sens. Il pourra vous dire si vous tournez en rond ou si vous atteignez vraiment votre objectif. Il vous dira si les titres choisis servent bien le contenu, etc. L’éditeur est un œil extérieur qui vous aidera à améliorer votre texte.

La construction d’un catalogue éditorial : le calendrier éditorial

Même si ce n’est pas toujours vrai, l’éditeur doit être structuré. Je dis que ce n’est pas toujours vrai, parce que certains éditeurs sont plus créatifs que d’autres. Certains organisent leur entreprise avec des objectifs et des stratégies. D’autres iront au fil des saisons littéraires. À chacun son style. Dans un cas comme dans l’autre, il est habile pour structurer un catalogue éditorial.

L’équivalent du catalogue éditorial pour le blogue ? Le calendrier éditorial. L’éditeur pourra vous aider à bâtir une ligne éditoriale pour votre blogue. Attention ! C’est à vous de trouver votre niche, mais il pourra vous guider dans le choix des articles. Il pourra vous proposer certains sujets auxquels vous n’aurez même pas pensé. Ensemble, vous pourrez bâtir un calendrier éditorial cohérent qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Je parle souvent de planification sur ce blogue. Ici, c’est exactement ce qu’il faut faire. Penser à vos sujets à l’avance afin de les organiser dans une véritable stratégie. Parfois, on tasse un sujet pour profiter d’une vague. Tant mieux ! Le calendrier éditorial ne doit pas être rigide. Il doit pouvoir s’adapter aux tendances, mais il doit répondre à votre objectif aussi. Par exemple, si vous souhaitez promouvoir un cours gratuit sur un sujet précis, vous pourrez intéresser vos lecteurs en préparant une série d’articles sur le sujet avant d’annoncer votre cours gratuit.

Le travail de promotion : la gestion de médias sociaux et autres

Que vous soyez auteur de livres ou blogueur, une chose est sûre : vous devez vous faire connaître pour être lus. La promotion est incontournable ! Ce n’est pas à l’éditeur de faire tout le travail. Après tout, il s’agit de votre travail. Vous devez vous vendre.

Comment l’éditeur peut-il vous aider ? L’éditeur pourrait vous aider à travailler sur votre kit média par exemple. Il pourrait, dans certains cas, vous suggérer des idées d’entreprises à contacter. Il ne faut pas oublier que l’éditeur est avant tout une aide sur votre contenu. Il pourrait vous aider à bâtir votre contenu pour les médias sociaux. Attention. Ce ne sont pas tous les éditeurs qui sont à l’aise avec les médias sociaux et les techniques de promotion spécifiques au blogue. C’est pourquoi il faut choisir un éditeur qui n’est pas seulement un éditeur de livre, mais un éditeur qui connaît bien le domaine du blogue. À cette étape, il faut discuter avec l’éditeur de vos besoins. Il doit aussi pouvoir vous dire ce qu’il peut et ne peut pas faire pour vous.

 

Comme je le disais plutôt, un blogue est souvent un projet personnel et y investir de l’argent peut être stressant. Par conséquent, vous serez tentés par les bas tarifs de certains éditeurs. Il y a une chose à ne pas oublier. Rien n’est plus important que l’ambiance de travail. Si vous payez moins cher, mais que vous êtes constamment en conflits, vous serez sûrement heureux d’investir un peu plus pour bâtir une véritable relation de confiance qui vous permettra de grandir et de vous accomplir.

 

Boulot

5 indices que vous aimerez bloguer et 4 raisons pourquoi vous ne bloguez pas déjà!

Il y a plusieurs mois déjà, j’ai recommencé à bloguer. J’ai lancé mon projet personnel WOW lecture qui raconte des anecdotes de lecture et des suggestions de livres à tous ceux qui voudraient émerveiller les enfants par le livre. Je suis contente parce que ce projet ne cesse de se développer et les lecteurs se multiplient tranquillement.

Avec WOW lecture, je me suis rappelé comment j’aimais écrire. En même temps, bloguer c’est tellement plus qu’écrire. C’est un mixte de créativité, de planification, d’échange, etc. J’ai donc préparé une liste pour vous, ceux qui hésitent à bloguer, pour savoir si vous êtes faits pour le blogging.

1. Vous voulez montrer de quoi vous êtes capable!

Sérieusement, quoi de mieux que d’avoir une plateforme à votre image pour vous présenter. Comme vous le savez, tout a une image. Alors, si vous pouvez contrôler la vôtre, pourquoi pas? En plus, vous pouvez montrer vos compétences en parlant d’un sujet qui vous passionne. C’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à démarrer WOW lecture. C’était d’abord un portfolio pour parler de mon amour pour les livres jeunesse.

2. Vous aimez tester votre créativité.

On assiste à une vague de « créativité ». Il y a des formations qui veulent nous aider à développer notre créativité, des livres qui veulent nous aider à développer notre créativité, etc. Bloguer est une occasion parfaite pour tester votre créativité. Non seulement vous devez créer du contenu unique, mais vous devez aussi penser aux visuels, aux publications sur les médias sociaux, etc. Vous vous mettrez au défi à tous les jours.

3. Vous aimez appartenir à une communauté et échangez. Vous aimez apprendre.

Quand vous décidez de bloguer activement, vous découvrez rapidement une communauté de blogueurs et de blogueuses prêts à échanger et à s’entraider. Depuis que je blogue, je rencontre (virtuellement) tellement de personnes intéressantes. Beaucoup de leurs trucs m’ont aidée et m’ont inspirée.

4. Vous avez envie d’un projet qui nourrira votre confiance en vous.

On entend souvent qu’on n’écrit pas pour avoir des J’aime. C’est vrai, mais en même temps, un J’aime ou un partage, c’est tellement excitant! Je me souviens encore quand il y a eu une personne que je ne connaissais pas qui a suivi ma page Facebook. J’étais tellement excitée! Et encore aujourd’hui quand une personne s’ajoute, je suis tellement touchée. Imaginez quand quelqu’un m’approche pour faire une collaboration!

5. On dit souvent d’écrire pour notre public. Pourquoi ne pas écrire pour vous d’abord ?

Pour réussir à toucher les gens et à les attirer sur votre blogue, vous devez pouvoir leur offrir un plus! Vous devez être la solution à leur problème. Pourtant, je crois qu’il faut d’abord écrire pour nous. Si vous n’avez plus de plaisir à écrire, comment pourriez-vous créer du contenu de qualité? Soyez vous-même et faites-vous confiance. Plongez.

Fini les excuses pour ne pas bloguer. La majorité des affirmations ci-dessus vous parle? Pourquoi ne pas essayer de bloguer?

Pourquoi ne bloguez-vous pas déjà ?

Si le blogging vous intéresse tant, mais que vous ne bloguez pas, qu’est-ce qui vous en empêche ? Je pense que ce pourrait être une de ces raisons.

1. Je ne sais pas écrire.

C’est vrai. Certains l’ont plus que d’autres. Une belle plume, ce n’est pas donné à tout le monde. Est-ce que ça vous empêche d’avoir un blogue? Je ne pense pas. Vous avez tout de même une idée à partager. Votre passion et votre créativité ne peuvent être remis en doute. Deux choix s’offrent à vous :

  1. Être bien entouré. Écrivez, écrivez, écrivez ! La pratique est essentielle et vous serez rapidement plus à l’aise. Vous adopterez votre style et le peaufinerez au fil de vos billets. Si vous ne vous sentez pas à l’aise avec la langue notamment, entourez-vous. Vous pouvez faire relire et réviser vos textes. La qualité de notre écriture est une ambassadrice de votre marque.
  2. Bloguez sans écrire. Qui a dit qu’un blogue devait obligatoirement être écrit? Si vous êtes davantage avec un autre médium, let’s go! Que ce soit la photo, la vidéo ou l’illustration, le blogue est un espace qui vous appartient. Vous devez vous l’approprier.

2. Je ne sais pas sur quoi écrire.

Vous devez choisir un sujet qui vous passionne. Je me souviens avoir gribouillé des pages et des pages pour bien définir ma niche et ma stratégie éditoriale. Passage obligé pour avoir un blogue qui vous passionnera pendant des mois, voire plus.

3. Je n’ai pas le temps.

Ça, je comprends ça. Je n’ai pas le temps non plus. L’important, c’est d’être organisé. On dit souvent qu’il faut bloguer au moins une fois par semaine pour pouvoir garder le contact avec nos lecteurs. Vous devez donc répartir votre temps de préparation dans la semaine. N’hésitez pas à adopter le plan de rédaction (abonnez-vous à mon infolettre, vous en recevrez un gratuitement! Psst. C’est dans la barre latérale que ça se passe.). Vous gagnerez du temps et n’oublierez rien.

4. C’est compliqué.

Côté techno, c’est sûr qu’il faut prendre le temps de le faire ou trouver quelqu’un pour le faire. Personnellement, j’ai beaucoup appris dans l’organisation d’un blogue et toute la techno avec le guide Blogue 101 de l’Académie du blogue de Josée-Anne Sarrazin-Côté (UN INCONTOURNABLE!). Vous hésitez à faire l’achat du guide? Vous pouvez aussi suivre la formation gratuite par courriel. Un bon départ!

Maintenant, vous n’avez plus de mauvaises raisons pour ne pas bloguer. Vous êtes passionnés, curieux. Vous aimez vous mettre au défi et faire partie d’une communauté. C’est parti. Commencez dès maintenant à bloguer et surtout, partagez-le dans les commentaires ici.

Boulot

Je blogue… je fais réviser? Pour qui, pourquoi, quoi, qu’est-ce que ça inclut?

Je suis accroc aux blogues, aux infolettres et aux multiples formations offertes par des blogueurs et blogueuses de talent. Quand je lis leur contenu et que je repère une erreur d’orthographe, de structure ou de mise en page, j’ai un pincement au cœur. Je sais que beaucoup de temps est investi dans la création de ce contenu. Malheureusement, une simple faute d’orthographe ralentit la lecture et peut créer une mauvaise impression du travail du blogueur.

Attention! Les réviseurs ne sont pas infaillibles. Pour la petite histoire, j’ai moi-même fait une erreur grossière sur le premier billet de ce blogue. Heureusement, un de mes contacts Linkedin me l’a rapidement signalé.

Dans ce billet, j’ai envie de vous parler de la révision afin de vous faire comprendre son importance dans la professionnalisation de votre blogue.

Pour qui?

La révision est bien connue dans le milieu de l’édition, mais elle est essentielle pour toutes les organisations qui produisent des documents qui seront rendus publics. Un texte sans fautes crée une belle impression et améliore la fluidité de la lecture. Qui pourrait s’en passer?

  1. Blogueurs professionnels

Vous êtes blogueur professionnel? Vous devez avoir un réviseur pour assurer que leur contenu respecte leurs normes de qualité. Vous êtes connus pour votre constance, votre contenu pertinent et vos capacités de communication. Pour maintenir leur niveau de qualité, la révision est essentielle. Découvrez pourquoi plus bas!

  1. Blogueurs qui souhaitent en faire leur activité professionnelle

Peut-être que vous souhaitez vivre de votre blogue? Et plusieurs blogueurs le souhaitent. La révision de votre contenu permettra de bien installer la qualité de votre contenu tout en ancrant votre image de marque.

  1. Rédacteurs et entreprises qui créent du contenu à l’interne ou pour des clients

Que ce soit pour vos documents internes ou pour des clients, l’absence de coquilles et une mise en page impeccable montrent le sérieux de votre entreprise.

Pourquoi faire réviser?

La question est: pourquoi investir une partie de son budget dans la révision. Voici trois raisons.

  1. Une bonne révision montre votre professionnalisme.

Votre contenu est à la base de votre image de marque. Vous ne voulez certainement pas que votre image soit altérée par des fautes d’orthographe. Vous travaillez si fort à bâtir ce contenu, assurez-vous qu’il transmet véritablement l’image que vous souhaitez!

  1. Une bonne révision permet d’avoir un regard extérieur.

Demandez une lecture critique à votre réviseur.

  1. Structure: Il pourra vous signaler les faiblesses dans la structure du texte, notamment en vous montrant les transitions difficiles et en proposant un découpage qui facilitera la lecture (titres et sous-titres).
  2. Passages imprécis: Il pourra également vous indiquer les passages plus difficiles à comprendre.
  3. Questions sur le contenu: Il pourra vous poser des questions sur le contenu. Parfois, le contenu nous semble clair comme expert, mais il l’est moins pour nos lecteurs non experts.
  4. Une bonne révision peut s’accompagner d’une bonne correction et permet ainsi d’avoir une mise en page impeccable.

Certains réviseurs sont à l’aise dans la correction d’épreuves. Si vous fournissez des documents mis en page par un graphiste, par exemple des documents pour vos formations en ligne, la mise en page doit être cohérente pour assurer la compréhension de votre contenu. Les titres doivent avoir une présentation qui permettra de distinguer les niveaux de contenu, les espaces pourront améliorer la lecture, les fins de ligne seront vérifiées pour éviter les mauvaises coupures, etc.

Quoi faire réviser?

Vous devez penser à faire réviser tous vos documents, du moins tous ceux qui seront distribués auprès du public. Ici, je parle principalement aux blogueurs. Vous pouvez donc faire réviser vos billets de blogue, vos infolettres, vos documents de formation, vos e-book et autres contenus gratuits offerts à vos lecteurs.

Vous n’êtes vraiment pas à l’aise avec la langue et ses subtilités? Pensez à faire relire vos publications sur les médias sociaux. C’est un contact direct et de trop nombreuses erreurs pourraient irriter vos lecteurs.

Que peut inclure la révision?

Les réviseurs ont tous des offres différentes. L’important est de trouver celle qui vous convient. Voici une petite liste des services de révision qui pourraient vous être offerts.

  1. Révision de base: révision linguistique et structures de phrase
  2. Correction d’épreuves: ce ne sont pas tous les réviseurs qui sont à l’aise à travailler sur PDF et à faire de la correction d’épreuves. Si vous pensez en avoir besoin, demandez à votre réviseur s’il fait la correction d’épreuves.
  3. Révision incluant la lecture critique: vous pourrez bénéficier d’un regard extérieur. Le réviseur pourra vérifier la structure de votre texte et vérifier la compréhension générale du contenu.
  4. Révision SEO: pourquoi ne pas vérifier si votre réviseur est à l’aise avec la rédaction SEO? Une double vérification est toujours un plus! Il pourra vérifier que les hyperliens fonctionnent (et qu’ils mènent au bon endroit) et que les mots-clés sont bien positionnés.