On dit que les entrepreneurs doivent lire beaucoup. Aiguiser leur curiosité et être à l’affût des opportunités. Si tu écris pour les entrepreneurs, tu dois donc savoir que leur attention est largement sollicitée. Les meilleurs pour te faire remarquer demeurent de rester authentique et de concevoir un livre qui leur parle. Quatre entrepreneures ont accepté de répondre à mes questions pour que tu puisses mieux connaître leurs habitudes de lecture. Je tiens donc à remercier Valérie Auclair – Les Mots clairs, Tania Boucher, Stéphanie Forgues – Business design & stratégies de croissance et Audrey Roseberry – Virtu’Or Administratif. J’ai regroupé les questions sous trois catégories : les caractéristiques des livres lus, le moment de lecture et les habitudes de lecture.

Les caractéristiques des livres lus

L’expérience de lecture passe tant par le texte que par les caractéristiques du livre : la couverture, la mise en page et même, le nombre de pages. Voyons voir ce que les entrepreneures ont à dire sur le sujet.

La couverture du livre

C’est bien connu, la couverture peut nous inciter à lire un livre ou non.

Est-ce que la couverture est un indicateur de crédibilité du livre ou même de son auteur?

Rassure-toi, les entrepreneures sondées ont dit que le sujet et le titre sont plus importants dans le choix d’un livre. Tania Boucher a tout de même avoué qu’elle devait être inspirée par la couverture pour «[qu’elle] se sente appelée par le livre». Par contre, tout comme Valérie Auclair, elle reconnaît passer par-dessus la couverture si le livre est suggéré par un proche. Valérie souligne même qu’elle lit la quatrième de couverture et feuillette le livre pour se faire une idée.

Le nombre de pages

On me demande souvent combien de mots doit avoir un chapitre, combien de mots doit avoir un livre. Il y a plusieurs facteurs qui entrent en ligne de compte.

Est-ce que le nombre de pages est un critère pour choisir un livre plutôt qu’un autre?

Non. Les répondantes ont indiqué que le nombre de pages n’était pas un critère. Comme le souligne Valérie Auclair : «Quand c’est pertinent, on va lire beaucoup sans problème.» Tania Boucher souligne toutefois que la longueur des chapitres est un critère. «[Les] longs chapitres ne sont pas compatibles avec ma lecture quotidienne pré-dodo.» Alors, au moment d’écrire, pense à bien découper tes sujets pour éviter de faire de longs chapitres. Tu captiveras davantage l’attention de ton lecteur qui, disons-le, a déjà un horaire bien rempli.

La mise en page

Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir d’une bonne mise en page. C’est pourquoi, si tu choisis de publier ton livre à ton compte dans le cadre de ton entreprise, tu dois t’entourer d’un graphiste qui a de l’expérience dans la mise en page éditoriale.

Est-ce que la mise en page joue un rôle dans ton confort de lecture (et influence ton choix de livre de lire un livre ou un autre)?

Trois entrepreneures sur quatre soulignent que oui, la mise en page joue un rôle dans leur confort de lecture. Une mise en page aérée laissant place à des repères visuels, comme la mise en évidence des points forts ou quelques photos ont la cote. Par contre, comme le souligne Valérie Auclair, une mise en page trop aérée laisse à penser qu’on a voulu allonger le titre et gagner des pages. «Ça mine la crédibilité de l’éditeur.» Aussi, comme le mentionne Tania Boucher, le format de l’écriture est important pour faciliter la lecture. Mais, est-ce un critère pour choisir entre deux titres? La réponse n’est pas claire. Le sujet demeure toujours le plus important. Alors, une bonne maîtrise de ton sujet + une mise en page professionnelle = deux points pour un livre gagnant.

Et qu’en est-il du noir et blanc ou de la couleur?

Le noir et le blanc sont toujours populaires. Par contre, l’utilisation de couleur pour des éléments clés est appréciée par les entrepreneures sondées.

Quand l’auteur propose des exercices, aimes-tu avoir des lignes pour écrire directement dans le livre sous l’exercice?

Il y a une forte tendance aux livres qui proposent des exercices de réflexion au cours de la lecture. De plus en plus, on laisse des lignes ou un espace libre pour que le lecteur écrive ses réponses à même le livre. Même si ça semble une bonne idée à première vue, est-ce vraiment apprécié par les lectrices entrepreneures ? Pas tout à fait.

Trois entrepreneures sur quatre ont répondu qu’elles faisaient les exercices dans un cahier. Valérie Auclair mentionnant même avec passion qu’il «ne [faut] jamais écrire dans le livre.» Je pense qu’on pourrait avoir un bon débat ici, mais ce n’est pas le sujet de l’article.

Après avoir choisi un livre, quand le lisent-elles?

Le moment de lecture

Les entrepreneurs ont un horaire bien chargé, comme plusieurs d’entre nous. Alors, quand lisent-ils ?

À quelle fréquence lisez-vous?

Cette habitude semble varier grandement chez les entrepreneures sondées. La moitié d’entre elles lisent tous les jours alors que les deux visent 1 à 3 périodes de lecture par semaine. La lecture est avant tout un plaisir, il est donc important de pouvoir lire sans se sentir coupable de ne pas lire assez. Par contre, rappelez-vous que si vous écrivez une brique de 500-600 pages, l’entrepreneur qui lit quelques fois par semaine prendra plus de temps à lire votre livre… et augmente ses chances d’arrêter sa lecture si le livre ne l’intéresse pas.

Combien de temps lisez-vous en moyenne pour votre période de lecture?

On s’entend, les périodes de lecture peuvent varier d’une journée à l’autre. Par contre, on développe des habitudes de lecture qui peuvent se ressembler d’une fois à l’autre. Encore là, nos entrepreneures ne s’entendent pas.

Les réponses varient entre 10-15 minutes à 45 minutes par période de lecture. Audrey Roseberry note même qu’elle a de la difficulté à commencer un livre sans le terminer la journée même. Elle essaie donc de le lire «d’une traite». Évidemment, il faut plusieurs heures devant soi et ce n’est pas à la portée de tout le monde.

Quel est le moment de la journée idéal pour lire ?

On a tous un moment où nous sommes plus en forme pour lire. Pour toutes les répondantes, le moment idéal pour lire est le soir, que ce soit en soirée ou au moment de se coucher. Parfois même dans le bain, comme le souligne Stéphanie Forgues. Valérie Auclair propose une nuance intéressante : «Pour me divertir, le soir avant de me coucher. Pour apprendre ou pour réfléchir, plutôt le matin ou en dînant.»

Tania, elle, dit sans gêne qu’elle a toujours trois livres sur sa table de chevet en même temps : roman, développement personnel et business. Elle alterne au rythme de ses envies et même, s’ajoute des périodes de lecture au cours de la journée lorsque le temps se présente.

Les habitudes de lecture

Comme pour le temps de lecture, on se développe des habitudes de lecture bien personnelles. En voici quelques exemples.

Utilisez-vous un signet?

Juste pour te dire, j’ai évoqué le fait de plier le coin d’une page et je sens que ça a soulevé du stress parmi les répondantes vu le nombre de points d’exclamation que j’ai eus. Toutes les répondantes optent pour un signet. Bonne nouvelle, ton livre ne sera pas maltraité !

Sauf peut-être par moi, parce que je plie le coin des pages. Je l’avoue. Et même, je double plie. Je plie en haut pour marquer la page où je suis rendue et je plie les pages du bas qui contiennent des informations auxquelles je veux me référer plus tard.

Écrivez-vous dans les livres?

Les réponses sont variées. Le surligneur semble être un outil bien utilisé… mais ça dépend quand. Pour les beaux livres, ça fait plus mal au cœur d’écrire dedans. Sauf pour Valérie Auclair qui est fermement en désaccord avec le fait d’écrire dans un livre, mentionnant que le plaisir de relecture est gâché. Et surtout, je suis super jalouse de la mémoire photographique d’Audrey Roseberry. Tu parles d’un super pouvoir!

Comment retenez-vous l’information et la mettez-vous en pratique ?

C’est facile de lire un livre, mais l’est-ce autant de retenir ce qu’on a lu pour le mettre en pratique plus tard? Voici les trucs que les entrepreneures sondées utilisent pour retenir l’information :

  • relire ses notes ;
  • transmettre des pistes de réflexion à leurs clientes ;
  • prendre le temps d’assimiler les notes avant de passer à un autre chapitre ou à un autre livre ;
  • prendre des photos pour les partager sur les médias sociaux.

Les notes demeurent le moyen le plus populaire, mais seulement pour les passages essentiels.

 

Ce petit sondage maison, sans aucune valeur scientifique, nous donne un aperçu de la lecture chez les entrepreneures. Bien qu’elles se ressemblent autour des caractéristiques des livres lus et appréciés, leurs habitudes de lecture peuvent varier. On peut quand même retenir quelques informations pour t’aider à créer ton propre livre.

  1. Le sujet est crucial. Maîtrise-le.
  2. La mise en page aérée est importante, surtout quand on pense à celles qui prennent des notes.
  3. L’espace pour faire les exercices directement dans le livre n’est pas nécessaire. La plupart prendront un cahier séparé pour prendre des notes.
  4. Elles lisent surtout le soir. Et le soir, il y a la fatigue. Essaie de faire des chapitres courts, punchés qui offriront une période de lecture de 20 minutes environ.

 

Voilà ! Maintenant, tu as des pistes de réflexion pour la publication de ton livre.

N’oublie jamais pour qui tu écris. Cette personne te confie son temps. Offre-lui un livre pertinent et professionnel.

 

Et toi, quelles sont tes habitudes de lecture ?

Ton guide gratuit

Écrire pour ton blogue n'est pas toujours un jeu d'enfant?

Tu cherches des trucs concrets pour rendre l'écriture plus facile?

 

Dans ce guide, tu auras des trucs pour préparer l'écriture de ton article et structure celui-ci pour qu'il connecte avec tes clients. 

 

Tu recevras ton ebook gratuit bientôt!