Browsing Category

Promotion

Promotion

Profiter de Noël en autoédition

Noël est une période importante pour un éditeur. Les livres font de parfaits cadeaux à mettre sous le sapin. C’est souvent à ce moment que l’éditeur fait les ventes les plus importantes de l’année, à quelques exceptions près. Pourquoi est-ce que ce devrait être différent pour l’autoédition ? Un livre autoédité de qualité a aussi sa place dans un bel emballage cadeau, mais comment profiter de cette vague festive ? Dans les prochaines lignes, nous ferons un brainstorm pour augmenter votre visibilité pendant les fêtes.

Bien sûr, la visibilité ne se gagne pas en un clin d’œil. Au contraire, ça se travaille sur plusieurs mois. C’est pourquoi on dit souvent qu’il faut faire la promotion de son livre avant qu’il soit imprimé et disponible à la vente. En autoédition, cette affirmation est encore plus vraie. Comme vous n’avez pas accès aux canaux de diffusion que les éditeurs utilisent, il faut faire preuve de créativité pour vous faire connaître. Donc, même si cet article vous donne des pistes de réflexion, vous devez déjà avoir fait un travail en amont pour attirer l’attention. Ce n’est pas en appliquant une des idées ci-dessous que vous aurez instantanément des ventes. Sortez l’entrepreneur en vous et apprenez à vous vendre.

Pourquoi votre livre serait un bon cadeau de Noël ?

C’est facile de dire qu’on veut vendre notre livre, mais il faut savoir comment il pourra plaire aux lecteurs. Ce n’est pas suffisant de dire : « Il est bon. » On ne peut pas vous croire. Pour savoir s’il est bon, le lecteur doit le lire. C’est d’ailleurs un défi du livre. Comment peut-on savoir si on fait un bon achat ? On ne le peut pas, tant qu’on ne l’a pas fait.

Du coup, vous devez trouver comment votre livre plaira et aidera votre lecteur. Vous devez y croire profondément et faire passer le message. Donc, vous ne devez pas vendre votre livre seulement. Il faut vendre ses bienfaits et tout ce qui l’entoure. Prenons un exemple. Disons que vous avez écrit un livre sur le jardinage pour débutants (parce que je prends toujours cet exemple), comment votre lecteur sera convaincu de faire un bon choix ? Peut-être que vous lui offrirez la chance de mettre de la vie dans son environnement. Peut-être que vous lui offrez d’enfin avoir un jardin de rêves… sans se casser la tête ! Peut-être même que vous lui offrez la solution pour éviter que ses plantes meurent après quelques jours seulement (bien souvent mon cas).

Alors, avant même de bâtir votre stratégie de promotion, réfléchissez à la valeur de votre livre. En quoi se distingue-t-il et comment votre lecteur grandira après sa lecture ?

Vos médias sociaux

En autoédition, les médias sociaux ont une place bien spéciale dans la stratégie de promotion. Bien utilisés… et surtout, utilisés avec créativité, ils peuvent offrir une belle visibilité et vous permettre de rejoindre des dizaines, voire des centaines et des milliers de personnes. Pour arriver à ce résultat, il faut travailler fort et avoir une idée originale.

Dans cet article, nous nous concentrons sur Noël. Par contre, vous pourrez reprendre ces idées pendant l’année. Vous pourrez aussi surveiller l’arrivée prochaine d’une formation sur les médias sociaux en 2019. Voici donc quelques idées pour animer vos pages.

  1. Partager des extraits de votre livre.
  2. Partager votre parcours, vous présenter. (Quand on s’attache à l’auteur, on veut tout lire de lui !)
  3. Partager les raisons de lire votre livre.
  4. Présenter le contenu de votre livre. Préparez des publications à chaque semaine pour présenter un thème de votre livre.

Faites une recherche sur le Web pour découvrir des dizaines d’idées de publications et adaptez-les à votre produit: votre livre.

Faire parler de vous

Disons-le, votre visibilité est limitée au départ. Vous avez votre famille, vos amis et l’objectif, c’est de rejoindre des gens que vous ne connaissez pas. Pour faire cela, il peut être intéressant de communiquer avec des influenceurs, blogueurs et autres médias pour parler de votre livre. Ceux qui misent sur le local sont de bonnes personnes à contacter au départ. Ce peut être votre journal local ou un influenceur qui vient de votre patelin.

Oui, mais comment les contacter ? Écrivez-leur. Assurez-vous de connaître leurs intérêts. Si vous faites un livre de jardinage et que vous contactez un blogueur qui parle de sports, le lien ne sera peut-être pas évident. Surtout, préparez une offre. Dans ce cas, il faut être prêt à offrir au moins un livre. Vous pourriez leur demander s’ils seraient intéressés à faire une entrevue avec vous, s’ils veulent en parler avec leurs abonnés, s’ils voudraient organiser un concours pour Noël, etc. Dans tous les cas, n’oubliez pas d’écrire comment vous procurer votre livre. Les gens ne font pas l’effort de chercher sur Internet pour trouver un truc dont ils ont entendu parlé à telle ou telle place. Il faut faire simple simple simple.

Évidemment, pour pouvoir les contacter, vous devez les connaître. Du coup, restez à l’affût. Informez-vous et surveillez les opportunités.

Créer des partenariats

Qu’est-ce que ça veut dire ? C’est le moment de sortir votre créativité. Vous pouvez vous unir à une autre entreprise pour créer des paquets cadeaux. Voici des exemples.

  1. Vous avez un livre de jardinage. Pourquoi ne pas offrir des petits outils de jardinage ? Un certificat-cadeau pour un court de jardinage ?
  2. Vous faites un livre pour enfants. Pourquoi ne pas offrir un petit jouet, une peluche, un cahier à colorier ?
  3. Vous faites un livre pour les mamans. Pourquoi ne pas offrir des produits de bien-être, des serviettes douces, des bougies, etc. ?
  4. Vous faites un livre qui demande de la réflexion. Pourquoi ne pas offrir un cahier et un crayon avec votre livre ?

Je crois que vous voyez un peu le genre. Les paquets cadeaux sont appréciés, car ils permettent d’offrir un cadeau spécial et complet. Vous pourrez aussi profiter de la visibilité de l’autre entreprise. Bien sûr, vous devez aussi faire la promotion de votre côté. C’est du donnant-donnant.

Faire une surprise

Sérieusement, qui n’aime pas les surprises ? Certaines personnes oui, mais en général, on aime bien avoir un petit plus. Ça fait un doux velours. Donc, vous pouvez proposer d’ajouter une petite surprise avec chaque commande. N’oubliez pas que cette surprise ne doit pas ajouter des frais de livraison sur votre commande. Elle ne doit donc pas être grosse ou trop lourde.

Vous pouvez aussi proposer de joindre un emballage cadeau à votre commande. Vous pourrez ajouter un petit sac avec du papier de soie, ou une quantité suffisante de papier d’emballage pour éviter que vos lecteurs courent dans les boutiques pour se procurer un emballage.

 

Ce ne sont que quelques idées pour vous aider à augmenter votre visibilité pendant les Fêtes. Comme vous le savez, le monde est envahi par des milliers de livres par année, sans oublier les livres qui sont parus les années précédentes. Du coup, il faut prendre le temps de réfléchir à votre stratégie pour vous permettre de sortir du lot. Soyez à l’écoute de vos lecteurs. Parlez-leur de choses qui les intéressent.

Votre livre n’est pas terminé ? Profitez des prochaines semaines pour observer ce que les auteurs font pour se faire remarquer. Prenez des notes et soyez prêts pour l’année prochaine !

Promotion

Préparer la page de vente de son livre

Le 27 septembre 2018, j’ai reçu Alexandra Martel en live sur ma page Facebook. Alexandra est une pro de l’écriture persuasive. De quoi ? Oui oui, de l’écriture pour vendre. D’ailleurs, son entreprise se nomme Les mots pour vendre. Alexandra est la pro des pages de vente. C’est pourquoi je l’ai invitée. Quand on est auteur, on n’est pas nécessairement bon vendeur. Voici donc les trucs d’Alexandra.

Qu’est-ce qu’une page de vente ?

C’est une page de votre site où vous vendez votre livre. En fait, vous ne vendez pas votre livre. Vous vendez les bénéfices que le lecteur en tirera. Vous devez donc vous adresser à votre lecteur. N’écrivez pas trop au « je ». Utilisez plutôt le « tu » ou le « vous ».

Que doit contenir une page de vente de livre ?

Voici en rafale les informations à inclure dans votre page de vente. Attention, elles ne sont pas nécessairement en ordre.

  1. Le résumé.
  2. Si vous faites un livre de non-fiction, un aperçu de la table des matières.
  3. Les bénéfices qu’en retirera votre lecteur.
  4. Les témoignages de lecteurs déjà conquis.
  5. Un appel à l’action, c’est-à-dire la possibilité pour le lecteur d’acheter votre livre.
  6. Une présentation de vous.

Où prendre ses témoignages ?

Bien entendu, il est possible que vous n’ayez pas de témoignages de lecteurs au moment de la vente de votre livre. Par contre, vous pouvez contacter vos premiers lecteurs après quelques semaines pour savoir où ils en sont et s’ils apprécient leur lecture. Vous aurez donc des témoignages pour garnir votre page de vente.

Parler de soi

Lors de notre discussion, Alexandra a précisé qu’il fallait être prudent lorsqu’on se présente sur une page de vente. Il ne faut pas trop parler de soi. En fait, il faut parler de soi en parlant au « vous ». Nébuleux ? Voici son exemple. Quand on demande à Alexandra ce qu’elle fait dans la vie, elle ne commence pas en parlant de son parcours en droit pour atterrir en marketing. Elle commence en disant : « As-tu de la difficulté à vendre tes produits ? » Si la réponse est oui, elle lui dit : « Je peux t’aider. » Boum. Elle a fait une entrée en matière remarquée qui a tout de suite séduit son interlocuteur. Vous devez faire la même chose sur votre page de vente. Vous pouvez même commencer votre texte avec une question qui accrochera votre lecteur.

Les éléments visuels

Les éléments visuels font partie de votre page de vente. Vous devez donc en inclure lorsque c’est pertinent. Il faut bien entendu la photo de couverture de votre livre. Si vous pouvez le faire en mockup, c’est encore mieux. Qu’est-ce qu’un mockup ? C’est un montage qui montre la couverture de votre livre sur un livre fictif.

Vous pouvez également ajouter des photos pour illustrer les différentes parties de votre livre par exemple. La photo doit être pertinente et servir le contenu du livre.

Pour voir un mockup et l’utilisation des visuels sur une page de vente, vous pouvez voir la page de vente d’une cliente d’Alexandra. (Ce n’est pas Alexandra qui a écrit cette page de vente, mais ça vous donnera une bonne idée.)

Un extrait du livre

Vous pouvez aussi offrir un passage de votre livre, que ce soit en téléchargeant les premières pages ou en ayant l’option pour feuilleter les premières pages. Le lecteur pourra vraiment voir ce qu’il achète.

La rédaction persuasive… de quoi ?

Lors du live avec Alexandra, je lui ai demandé de nous parler de la rédaction persuasive. Persuasif, n’est-ce pas perçu négativement ? Oui et non. En fait, la rédaction persuasive se fait tout en subtilités. Évidemment, on veut vendre, mais on ne veut pas avoir l’air de vendeurs d’assurance ou de voitures.

L’idée, c’est d’opter pour une écriture douce qui exprime l’empathie, sans mettre de pression à l’acheteur. Alors, il est très important de ne pas culpabiliser votre lecteur. Ce n’est pas de sa faute s’il ne sait pas faire telle ou telle chose. Par contre, votre livre peut l’aider à aller de l’avant. C’est pourquoi vous devez vendre cette solution. Et c’est cette solution que les lecteurs achèteront.

Pour faciliter votre réflexion, Alexandra propose un exercice AVANT/APRÈS. Prenez une feuille et d’un côté, écrivez AVANT. De l’autre, écrivez APRÈS. Sur le côté avant, décrivez comment votre lecteur se sent avant la lecture de votre livre. De l’autre, comment vous aimeriez qu’il se sente après avoir lu votre livre. Pour bâtir votre page de vente, vous pouvez accrocher votre lecteur en lui parlant de son avant pour l’amener vers le après. C’est un exercice d’écriture qui, s’il est bien fait, convaincra votre lecteur idéal. Donc, prenez le temps de la travailler.

En résumé…

Voici quelques éléments à garder en tête.

  1. À qui parlez-vous ? Prenez le temps de décrire votre lecteur idéal.
  2. Quelle transformation (solution) lui vendez-vous ? Comment se sentira-t-il à la fin de sa lecture ?
  3. Avez-vous inclus des éléments visuels ? Sont-ils pertinents ?

 

Si vous voulez un coup de main pour bâtir votre page de vente, je vous invite à visiter le site Les mots pour vendre pour contacter Alexandra.